Mon approche au Method Feeder

Pourquoi le Method feeder?


Voilà une question essentielle que devrait se poser tout pêcheur qui utilise cette technique!

 

Et pourquoi pas le feeder classique (cage)? ou encore, pourquoi ne pas pêcher la carpe en batterie? etc...Les techniques ne manquent pas!

Pour moi, cette technique est, indéniablement, celle qui permet de prendre du poisson en nombre tout en le sélectionnant.

 

La sélection du poisson est le mot d'ordre!

 

Il s'agit d'une pêche fine destinée à prendre de beaux sujets parmi les petits. Je ne parlerais pas des spécimens que les carpistes en batterie  peuvent prendre lors de leur session, le but n'étant pas là!

 

Ici, nous parlerons de sessions de 4-6h de pêche comme au feeder classique où vous vous verrez, je l'espère, faire des bourriches énormes.


Quelles conditions pour réussir?


Je vais vous faire rire mais il faut qu'il y ait du poisson!

 

En carpodrome ou étang bien fourni en beaux sujets, la question de la présence en nombre de poisson de qualité ne se pose pas...Cela dit, même si le principe de sélection est moins important qu'ailleurs, il faudra éviter les plus petits poissons nuisibles à la réalisation d'une belle session.

 

Revenons sur le cas moins particulier, et qui, à mon sens, a le plus d'intérêt...celui d'un parcours de pêche naturel (rivière, canal, barrage, lac...etc).

 

Je vais souvent comparer le feeder et le method car ces 2 techniques, si proches en apparence, sont complètement différentes mais surtout très complémentaires.

 

Prenons un exemple: Vous connaissez un coin de pêche très riche en petits poissons (gardons, plaquettes...) mais il vous est arrivé, de temps en temps de grosses brèmes, carrassins, carpes...Et pourtant, peut-être que le potentiel de votre coup est inimaginable! Sans cette technique, vous passerez, probablement, à côté d'une pêche énorme!

 

Eliminez les idées reçues! Combien de fois ai-je entendu "les pellet ou les bouillettes, c'est pour les plans d'eau où les poissons sont habitués aux carpistes!". FAUX!!!!! D'ailleurs, si vous pensez qu'un asticot dans l'eau est plus naturel, alors il faut consulter un spécialiste!

 

Le feeder est la meilleure des techniques pour se rendre compte du potentiel d'un parcours et sera parfois supérieure au method mais, aussi, parfois bien inférieure.

 

Pourquoi?

 

Le feeder peut être considéré comme une sélection par rapport à la pêche au coup. Il n'y a aucun intérêt pour un feederiste à pêcher à 40m pour prendre les mêmes zouzouilles que l'on pourrait prendre au coup dans ses bottes! Cela dit, lors d'une compétition, on a pas toujours le choix si c'est cette pêche qui est gagnante! (c'est parfois terrible!)

 

Partant de ce principe, si une pêche au feeder vous permet de prendre les plus gros poissons du parcours, le method ne vous sera d'aucune utilité et vous perdrez votre temps pour réaliser une bourriche au top.

 

Par contre, en admettant (ce qui est souvent le cas!), qu'au feeder, vous prenez, de temps en temps, quelques beaux poissons et beaucoup de petits...alors là, il y a de fortes chances que le method sera votre arme pour réaliser une bourriche de fou! Beaucoup de pêcheurs ne réalisent pas le potentiel d'un coup!


Comment sélectionner le poisson?


Tout d'abord, nous allons parler de compétition alimentaire!

 

Comme dans tout milieu naturel, les plus forts sont les rois.

 

En effet, sous l'eau il en est de même surtout pour la bouffe! Les gros poissons prendront toujours le dessus sur les petits une fois en place, mais aussi, les petits seront toujours plus vifs que les gros. De ceci, nous en tirerons une interrogation sur la sélection de ce que nous allons pêcher et sur sa concrétisation.

 

Au feeder, les bas de ligne sont très longs (jusqu'à 1m20 et plus parfois!) en règle général, surtout en début de partie de pêche, ce qui occasionne une descente lente sur le fond de l'esche et, donc, favorise son gobage par la friture. C'est donc, exactement, ce que nous ne voulons pas!

 

En cours de pêche au feeder et en présence de poissons en nombre, la tendance est de diminuer la longueur du bas de ligne pour, justement, réduire les touches parasites et allez dans le vif du sujet. Mais aussi, parfois, le simple fait de diminuer le bas de ligne provoque une perte de touches!  Nous verrons, par la suite, pourquoi le method a, dans ce cas, toutes ses chances de réussir.

 

Au feeder, une sélection peut se faire par l'amorce, les esches et la façon d'amener les esches sur le fond. C'est bien là toute la technicité de la pêche au feeder de par les cages utilisées, la façon de véhiculer les esches et bien connaître le travail de son amorce...etc. Cela est-il suffisant? Pas toujours, car une chose est sûre, c'est qu'une esche intacte sur le fond aura, à coup sûr, le privilège de susciter la curiosité d'un poisson plus gros que les autres! D'autant plus que, si on parle de compétition alimentaire, je vous assure que, parfois, c'est la guerre des rois sous l'eau!

 

Premières conclusions:

 

- réussir à focaliser le poisson sur son coup

- diminuer les bas de ligne

- amener une esche intacte sur le fond


Focaliser le poisson sur son coup


Qu'est ce qu'une amorce? Quelle en est sa richesse nutritionnelle? Le poisson mange t'il cette amorce?

 

Parlons amorce!

 

Une amorce classique est un mélange de farines végétales avec ou sans  additifs divers (terre, parfums, stimulateurs...). Son but est d'être très attractive par différents biais ( odeurs, son travail, son pouvoir traçant, couleur...). Cela dit, qu'intéressera le poisson sur place? Quelques miettes se détachant de la masse mais surtout les esches que l'on pourra déposer sur le fond. Vous l'aurez compris, une amorce devra être attractive, susciter la curiosité du poisson...mais surtout, elle sera un véhicule (plus moins lent, selon le travail que l'on recherche au niveau de la mécanique de l'amorce) à esches, seule chose qui fera rester les poissons sur le coup.

 

Qu'est-ce qu'un mix? Un mix est une esche! On l'apparente, souvent par erreur, a une amorce car composée de farines, mais, de poissons, krill, calamars, foie...bref, de la viande! il y a néanmoins quelques farines végétales, pour pouvoir coller les principales farines et pour la faire travailler sur le fond.

 

Donc si nous résumons, nous avons d'un coté une amorce "attractive" (amorce classique) et de l'autre une amorce "nourricière" (mix) avec des caractéristiques nutritionnelles bien différentes.

IL existe, aussi, ce que l'on appelle, dans le jargon, le "sweet fishmeal", qui n'est autre, que la combinaison de l'amorce et du mix, qui peut se révéler redoutable...celui-ci a la particularité de pouvoir être enrichi à souhait (adjonction d'esches mortes, de pellets...). Attention toutefois à ne pas trop ameuter trop de petits poissons gourmands!

 

Pour en revenir à la façon dont nous allons focaliser le poisson, la réponse est ci-dessus.

Le poisson ne s'intéresse qu'à une seule chose...ce qu'il va manger! Donc, si vous réussissez à l'amener sur une esche en masse (un point de nourriture, le mix), il ne va pas s'éparpiller sur un tapis d'esche et la compétition alimentaire sera redoutable!


Diminuer les bas de ligne


A quoi bon pêcher le poisson plus loin que son point d'intérêt?

Quasiment aucun! Le poisson se nourrissant sur notre method, autant lui offrir notre esche directement sur sa bouffe!

En moyenne, un bas de ligne method fait entre 7cm et 13cm...ça en surprend plus d'un et pourtant!

 

Pourquoi si court?

La plupart du temps, nous allons utiliser, des esches telles que les pellets, microbouillettes ou des dumbells. Il y a plusieurs raisons à utiliser des bas de ligne très courts. Tout d'abord, cela va dans le sens de la sélection par rapport à la compétition alimentaire, mais ce n'est qu'un détail. En effet, le poisson a la fâcheuse tendance de goûter ce qu'il mange puis le recrache, ce dont nous ne voulons absolument pas! Nous voulons, aussi, que notre esche suscite la curiosité du poisson par son contraste, parfois par sa flottabilité, par son parfum...etc. Mais la curiosité est une chose et ce ne sera pas forcément au goût du poisson! Donc, le caractère auto-ferrant rapide de ce style de montage est primordial...le poisson ne doit pas avoir le temps de recracher son esche et le moindre mouvement de sa part doit déclencher la touche et l'auto-ferrage! Vous pourrez d'ailleurs constater que tous les poissons que vous attraperez seront piqués à la perfection.

 

Et la souplesse dans tout ça?

 

Au method, la souplesse se résumera à une souplesse d'engamage. Nous n'avons pas besoin de souplesse de bas de ligne en pêchant ainsi sur le fond. Cela dit, nous pourrons jouer sur plusieurs paramètres pour permettre une meilleure aspiration de l'esche:

 

- poids de l'hameçon

- longueur de cheveux

- cheveux plus souple que le bas de ligne

- diamètre du fil (les methods élastiqués ouvrent plus de possibilités)

- montage de l'hameçon et/ou du cheveu


une esche propre intacte


Comme nous l'avons vu plus haut, l'intérêt d'amener, sur le fond, une esche intacte est primordiale si l'on veut toucher les bons poissons.

Au method, le panel d'esches, pouvant être utilisé, est énorme...pour tous les goûts et de toutes les couleurs!

 

Nous voulons aussi une esche attractive et pour cela il suffit d'un peu d'expérience...et toujours garder à l'esprit que le poisson est curieux.

L'avantage du method est de pouvoir inclure son esche (vivante ou "artificielle") au sein du mix (ou des pellets). Cela nous permettra de dissimuler notre esche jusqu'au fond et laissera place à la compétition alimentaire. L'autre avantage est de pouvoir pêcher, avec succès, en pêchant avec des esches du type pellets ou bouillettes qui ne risqueront rien sur d'éventuelles tentatives d'absorption des petits poissons.

 

Evidemment, pour sélectionner le poisson, certaines esches seront plus appropriées que d'autres...Tout dépendra de la population présente mais aussi de son appétence. Il faut savoir s'adapter et avoir le sens du poisson.


Voici quelques photos de bourriches réalisées au Method feeder pour les sceptiques de cette technique de pêche au coup ou des pro-feeders


Les cannes

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Les moulinets

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Le matériel d'eschage

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Les amorçoirs

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Les mix et pellets

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Tontonmike (mercredi, 31 août 2016 23:43)

    Slt.
    G voulu changer de marque . Faire un essai
    G pris la halibut crush de chez sonubait
    En faite elle colle pas.
    Aurai tu une solution

  • #2

    Admin (dimanche, 04 septembre 2016 11:36)

    La plupart du temps c'est une question de mouillage...mouillage en 2 temps...un pré mouillage 20min avant de l'utiliser...puis tu finalises le mouillage.
    Tout va bien sûr dépendre aussi de la couche d'eau que tu as à traverser.
    Autre conseil, comme je l'ai expliqué dans un autre article...La plupart du temps, j'utilise la Match Method Mix en base (ou la Margin carp) car plus collant que tous les autres mix...je dose à 50/100 de celle-ci + 50/100 du mix choisi (halibut crush par exemple)


Les additifs

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Les esches

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Mon approche

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Autres

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Le livre d'or

Commentaires : 0